Doubles-rideaux en soie sauvage

Qui suis-je ?

A Paris Véronique Terral cousant un double-rideau 100% à la main pour un rendu ou les coutures seront invisibles

Mon parcours, ma passion pour la couture d'ameublement :

Mon goût pour les langues étrangères, les rapports humains et l’enrichissement au contact  de nouvelles cultures, m’a poussé initialement vers le commerce international.
Parallèlement à mes années passées en entreprise, j’ai pratiqué beaucoup de couture-décor, pour son intérêt créatif, artisanal et pour mon amour des tissus.

Il y a 14 ans, je me suis formée, par le Greta des Arts Appliqués, au métier de Couturière d’Ameublement, terminant par un parcours dans les ateliers de tapissières chevronnées, avant de créer mon propre atelier. 

 

Petit rappel métier

La tapisserie d’ameublement comprend deux métiers distincts et complémentaires :

  • la garniture de sièges
  • la couture d’ameublement (ou couture-décor)

Ce dernier métier est le mien, la couture d'ameublement. 

Je traite les éléments décoratifs tels que

les décors de fenêtres :

  • doubles rideaux, voilages, stores, panneaux japonais

les décors de lits :

  • jetés de lits, housses de coussins, caches-sommiers

les décors de tables :

  • nappes, chemins de tables, serviettes

les décors de fauteuils et de canapés :

  • housses d’assise ou d’appui, coussins, plaids
Véronique Terral cousant un double-rideau 100% à la main pour un rendu ou les coutures seront invisibles A Paris Véronique Terral cousant un coussin matelas

Les métiers de la tapisserie d’ameublement demandent des compétences manuelles, techniques et culturelles de garniture, de couture, d'observation d'espace et de culture métier.
Je suis ainsi à même de prendre en charge l’ensemble de vos besoins, qu’ils relèvent de l’univers du décor ou de celui du siège. D’où la terminologie d’ensemblier : conjugaison de la couture d'ameublement et de la garniture de sièges.

 

Je vous conseille, 

en aménagement d’intérieur (couleurs, matières, harmonies...), en vous rencontrant chez vous afin de comprendre vos besoins, vos attentes, vos goûts, prendre les mesures, puis pour la pose et les retouches éventuelles.

Cet aspect du métier portait le nom de villier ou villière, puisque l'on ne vous attend pas dans nos ateliers, mais nous déplaçons en ville (à la campagne également).

Je travaille en collaboration avec des architectes d’intérieur et des décorateurs, des tapissiers de siège.

Je contribue, par ma passion et ma connaissance, à pérenniser un très ancien capital culturel et un savoir-faire traditionnel.